QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE UN PROBLEME ET UNE DIFFICULTE ?

Dans notre vie de tous les jours, et ça depuis très jeune, nous rencontrons des problèmes et faisons face à des difficultés. Je pourrais même aller jusqu’à dire qu’un des enjeux majeur de notre existence, repose dans notre capacité à savoir faire face à nos problèmes et nos difficultés.


Donc il y a-t-il une différence fondamentale entre un problème et une difficulté? La réponse est OUI


Un problème est simplement un obstacle extérieur à nous. D’où l’expression : rencontrer un problème sur sa route. La difficulté est la représentation que l’on se fait du problème. Le niveau de difficulté est totalement subjectif et il est l’alpha et l’oméga de notre capacité à trouver les solutions pour résoudre notre problème.


Plus nous nous persuadons que le niveau de difficulté est élevé, plus nous augmentons notre niveau de stress, et de ce fait plus nous réduisons nos capacités intellectuelles et nos chances à trouver rapidement la solution à notre problème. Si notre analyse mentale de la situation nous mène à penser que le problème est insoluble, nous nous préoccupons seulement des répercussions et notre cerveau bloque toute capacité à chercher et trouver une solution.


La condition sine qua none pour franchir et dépasser les obstacles de la vie auxquels nous faisons face, est notre état d’esprit positif. Le niveau de confiance en soi à être capable de trouver une solution, fait déjà partie de la solution.


De manière directe ou indirecte, à différents degrés de répercussions, nous sommes tous confrontés aux problèmes de cette crise. Aucune strate de la société n’est réellement épargnée. Un chef d’entreprise voit son chiffre d’affaire s’effondrer, un employé est contraint d’être au chômage partiel ou total.


A travers une première grille de lecture, des pertes brutales d’exploitation, de rentrée d’argent, peuvent provoquer au sein d’une équipe dirigeante un schéma de pensée anxiogène légitime, au point de croire qu’elle ne trouvera pas de solutions pour sauver l’entreprise.


Un étudiant qui part passer son examen avec la ferme conviction qu’il échouera, échouera. C’est ce qu’on appelle une prophétie auto réalisatrice. L’information de base que vous donnez à votre cerveau sur le succès ou l’échec de votre action, génère en partie les résultats que vous obtiendrez.


Si nous voulons trouver des solutions à nos problèmes, nous devons nous assurer de garder un état d’esprit positif pour permettre à notre cerveau un bon état de fonctionnement, qui facilitera la créativité et fera germer en nous les nouvelles bonnes idées créatrices de valeur ajoutée de demain.


Sans vous jugez, sur une échelle entre 1 et 10, à combien évaluez-vous votre niveau de confiance à trouver les bonnes solutions pour résoudre les problèmes que vous rencontrez aujourd’hui ? (10 = très haut niveau de confiance en soi)


Qu’allez-vous mettre en place pour passer à la note supérieure ?

Fodéba Touré

Directeur fondateur du cabinet INB


Contact mail: contact@intelligence-neurobusiness.com

#confiance #efficacité #sérénité #cerveau #bienêtre #opportunité #performance #etatdesprit #neuroscienc

1 vue

Posts récents

Voir tout